samedi 13 février 2016

“ Ne rien prévoir, sinon l’imprévisible. Ne rien attendre, sinon l’inattendu.”
Éloge du rien de Christian Bobin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire